Macérât huileux de millepertuis

Huile cicatrisante et désinfectante pour les coups de soleil, les plaies et les douleurs.


Je vous propose ici la recette de l’huile rouge de millepertuis Un peu d’histoire : Le millepertuis appartient à la famille des Hypericacées. Attention, je parle ici du millepertuis sauvage (Hypericum perforatum) et non du millepertuis arbustif assez présents dans les jardins et les rues des villes. Traditionnellement, les fleurs se cueillent à la Saint Jean. On lui reconnait des propriétés antidépresseurs, antiseptiques et cicatrisantes. L'huile sera utilisée en massage sur les plaies, les douleurs, les brûlures.

Ingrédients et ustensiles :

Vous avez besoin d’un bocal avec couvercle, une belle poignée de sommités fleuries de millepertuis sauvage et d'huile d'olive biologique.


La recette :

1. Cueillez les sommités fleuries de millepertuis sauvage


2. Laissez sécher vos fleurs à l’ombre et au sec au moins une heure afin qu’elles perdent un peu de leur humidité


3. Désinfectez votre bocal soit à l’alcool soit en l’ébouillantant 10 min puis laissez sécher


4. Remplissez votre bocal avec les fleurs de millepertuis


5. Recouvrir d’huile d'olive


6. Laissez macérer au soleil pendant un mois en couvrant votre bocal et remuer régulièrement

Un mois plus tard votre huile est devenue rouge


7. Lavez-vous soigneusement les mains et stérilisez votre bocal


8. Filtrer votre huile à l’aide d’un filtre à café et versez la dans votre bocal stérilisé


9. Etiqueter votre bocal


Votre flacon se conserve plusieurs mois. Si l’odeur devient nauséabonde, l’aspect et la couleur se modifient, votre huile à certainement tournée. Il faudra malheureusement la jeter et recommencer.

Précautions d’emploi : Le millepertuis est une plante photosensibilisante. On utilisera notre huile le soir afin d'éviter toute 'exposition au soleil qui provoquerait des brûlures sur la peau. Vous souhaitez participer à mes ateliers ? Rendez-vous dans la rubrique Agenda



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout